Épistémologies et méthodologies [juridiques] en perspectives post-coloniales

28.11.2018

Cette première journée d'étude se déroulera à Aix en Provence le 28 novembre 2018.
Elle est coordonnée par C. M. Herrera (CPJP - UCP), A. Geslin (IEP - Aix-en-Provence) et M. C. Ponthoreau (Université de Bordeaux)

Les études postcoloniales ont largement irrigue les divers champs disciplinaires des sciences humaines et sociales. Mais force est de constater que les juristes, en France à tout le moins, n’ont pas été conduits à réinterroger en profondeur les épistémologies et méthodologies utilisées.

L’objet de ce colloque est de croiser les regards, en invitant des chercheurs relevant de disciplines non juridiques et déjà engagés dans une approche postcoloniale de leurs objets de recherche. Ainsi, la dimension postcoloniale sera doublée d’une indispensable approche pluridisciplinaire : interviendront aussi bien des philosophes, des historiens, des géographes, aux côtés de juristes spécialisés en théorie du droit, droit constitutionnel, droit international public et histoire du droit.

L’objectif est de réfléchir à la façon dont la recherche en droit pourrait intégrer, sérieusement, le champ des postcolonial studies.

Inscrire la réflexion dans cette double perspective – postcoloniale et pluridisciplinaire – implique de prendre en considération, au moins à titre de point de départ, un certain nombre de postulats qui ne sont pas largement partages dans la conception traditionnelle de la recherche en droit (le pluralisme épistémologique et méthodologique, une rupture avec le nationalisme méthodologique, la dilution de la distinction entre approche interne et approche externe du savoir juridique, une relativisation de la séparation des savoirs experts et des savoirs profanes sur le droit).

Plus d'information