"CY Cognition"

14.12.2020 - 28.02.2021

Programme d’animation scientifique et de soutien aux recherches émergentes en sciences cognitives

Le but de notre programme d’animation scientifique est de fédérer les compétences locales et favoriser l’émergence de projets inter-laboratoires en sciences cognitives. L'université CY a des forces importantes en modélisation et sciences de l’éducation et elle peut en outre s’appuyer sur le groupe hospitalier GHT-NOVO (groupe hospitalier du Val d’Oise) qui comprend plusieurs services traitant de pathologies en lien avec les sciences cognitives.

Notre réseau regroupe des spécialistes hospitaliers (chirurgiens, psychiatres, neurologues, psychologues, rééducateurs…) et des enseignants chercheurs (psychologues, sociologues, et spécialistes de modélisation et de l’IA).

Notre groupe de travail a démarré ses activités au printemps 2019. Les réunions permettent les échanges entre le membres de CY, des écoles du site (ILEPS, EISTI, ENSEA, ESSEC) et les praticiens hospitaliers de GHT-NOVO).  Nos centres d’intérêt communs concernent la compréhension des mécanismes cognitifs, leur développement et le traitement des pathologies associées. Plus particulièrement nos discussions portent sur les pathologies mentales (diagnostic, modélisation, prise en charge), l’éducation et les apprentissages scolaires (développement cognitif, méthodes éducatives, impact des nouvelles technologies…) et la rééducation.

 

Activités :

  • Journées thématiques 
  • Séminaire régulier

Moyens :

  • Financement de journées d’études, séminaires, workshops…
  • Financement de stages 
  • Achat d’équipements mutualisés

Objectifs : développer les synergies entre les équipes existantes pour créer un pôle important en sciences cognitives (projets communs inter laboratoires).

Les partenaires :

  • ENSEA (Ecole Nationale Supérieure de l'Electronique et de ses Applications)
  • INSPE de l'Académie de Versailles (Institut National Supérieur du Professorat et de l'Education)
  • ESSEC (Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales)
  • GHT-NOVO (Groupe Hospitalier de Territoire Nord Ouest Vexin Val-d'Oise)
  • ILEPS (École Supérieure des Métiers du Sports et de l'Éducation)

Les laboratoires :

  • BONHEURS (Bien-être, Organisation, Numérique, Habitabilité, Education, Universalité, Relations, Savoirs) 
  • EMA (Ecole, Mutations, Apprentissages) 
  • ETIS (Equipes de Traitement de l’Information et Systèmes : équipes CELL-NEUROCYBER IA modélisation neuro, électronique)
  • LPTM (Laboratoire de Physique Théorique et Modélisation)
  • PARAGRAPHE (Laboratoire de psychologie sur les implications des technologies de l’information)
  • THEMA (Théorie économique, modélisation et applications)

 

Les prochaines réunions :

  • Vendredi 18 décembre 2020 : 15h00 -17h00

15h00 Introduction / tour de table 

15h15 Mise en travail collaboratif et évolution des stratégies d'habileté spatiale et de modélisation 3D - Sophie Charles (Quartz à Supméca et Bonheurs à Cergy Paris Université)

16h00 Le laboratoire d'eye-tracking - Delphine Dubart et Gilles Laurent (ESSEC Business School, département marketing)

-----------------------------------------------------------------------------

  • Vendredi 15 janvier 2021 : 16h00 -18h00

16h00 Impact of atlases and subjects variability on parameter optimization of whole-brain dynamical models - Thanos Manos (LPTM)

16h45 Rôle de l'hippocampe dans les processus cognitifs et pathologies associées - Philippe Gaussier (ETIS)

17h45 Discussion / Organisation réunions suivantes

-----------------------------------------------------------------------------

  • Jeudi 28 janvier 2021 à 17h00

17h00 Intérêts des méthodes automatisées de traitement du signal social pour la psychopathologieDavid Cohen (responsable du service de psychopathologie de l'enfant et adolescent à l'hopital de la Pitié Salpétrière, Paris)

Abstract : L’étude des interactions sociales et leurs dysfonctions sont au cœur de la psychopathologie. Pourtant leur étude est complexe. Nous proposons d’illustrer comment l’utilisation de méthodes automatisées de traitement du signal social a permis un changement de paradigme. A partir de sources variées (films familiaux, expériences en laboratoire), nous montrerons comment ces méthodes ont été utilisées (1) pour évaluer la synchronie entre partenaires (bébé, enfant, parent, agent ou robot) en contexte pathologique (autisme, mère négligente) ou non ; (2) pour caractériser les échanges interpersonnels et les signaux sociaux échangés (prosodie émotionnelle, mouvements, vocalisation, tour de parole) ; (3) pour introduire de nouvelles approches comme celle de la robotique développementale ; (4) enfin, pour explorer l’insight chez les adolescents borderline.

----------------------------------------------------------------------------

Pour participer aux réunions, lien Zoom :
https://cyu-fr.zoom.us/j/2222769563?pwd=RmJESDFJaVBNeFVLRU4rMi9qNGo1UT09