Une crise de l’enseignement de l’histoire en Europe ?

Perspectives et impasses de la construction scolaire de la conscience historique

20.11.2019 - 04.12.2019

Lieu : École Normale Supérieure (48 bd. Jourdan, 75014 Paris)

L’ambition du séminaire consiste à dégager des lignes d’évolution communes, entre les années 1980 et l’époque présente. Le défi principal concerne l’inscription socioculturelle de la crise de légitimité qui semble toucher, d’une part, aux « canons » nationaux d’enseignement de l’histoire, et d’autre part à son autonomie épistémologique et à son champ professionnel. 

Aussi bien des facteurs touchant à l’organisation institutionnelle des systèmes (régionalisation des programmes, privatisation, autonomie des établissements) qu’à l’évolution didactique  (enseignement par objectifs, didactique modulaire ou par compétences) et à l’émergence de politiques nationales de mémoire seront discutés. 

Les contributions, françaises et internationales, sont axées sur la place relative que l’enseignement de l’histoire occupe dans les différents systèmes nationaux ou fédérés, sur les tensions qui la touchent et sur le positionnement des acteurs sociaux impliqués.

Ce séminaire est organisé par : Piera Colla (UCP, Agora), Laurence De Cock (Lyon2, ECP), Patrick Garcia (UCP, Agora), Bénédicte Girault (UCP, Agora), Patrica Legris (Rennes 2, TEMPORA), Ewa Tartakowsky (post-doctorante à l'ISSP).

Pour plus d'information