Faire de l'histoire sous les régimes dictatoriaux

25.11.2021 - 26.11.2021

Lieu : CY Cergy Paris Université, site des Chênes, Cergy

Dans la continuité du premier séminaire qui a eu lieu à Lisbonne, en mai 2017, nous voulons poursuivre la réflexion enclenchée par une nouvelle rencontre sur l’écriture de l’histoire durant les régimes dictatoriaux. Après un temps de réflexion davantage porté sur les dictatures ibériques de Franco et Salazar, notre objectif est d’enrichir le propos par un éclairage idéologique, géographique et chronologique élargi à d’autres sociétés sujettes aux expériences dictatoriales, si marquantes dans l’histoire du XXème siècle.
De quelle façon les régimes dictatoriaux ont-ils cherché à définir une politique mémorielle et quelle est son implication dans l’écriture de l’histoire ? Comment ont réagi les institutions de recherche et d’enseignement face à la nouvelle réalité politique et comment l’ont-elles conjuguée avec les valeurs et pratiques qui tendaient à consolider l’histoire dans le domaine des connaissances scientifiques ? Quelles conséquences les dictatures ont eu dans la façon dont les historiens ont conçu leur relation avec l’espace public et le temps présent ? Quel apport l’émigration des historiens qui se sont opposés ou ont été persécutés a eu dans la reconfiguration des relations académiques transnationales et dans la diffusion des différentes tendances historiographiques ?
Bien que ces questions soient pertinentes pour chaque réalité nationale, nous croyons que les différents contextes historiographiques, politiques et culturels ont produit diverses réponses et nuances en relation aux problématiques soulevées, raison pour laquelle nous privilégierons les approches comparées qui nous donnerons une compréhension plus riche et plus complexe des conditions d’écriture de l’histoire durant les dictatures.