Un accueil sur mesure

L’Institut d’Etudes Avancées (IEA) accueille environ 80 chercheurs étrangers chaque année. Invités par des chercheurs de l’université de Cergy-Pontoise et de la Comue Paris Seine, ils séjournent de une semaine à quelques mois à Cergy-Pontoise.

En arrivant à Cergy-Pontoise, les chercheurs internationaux sont accueillis systématiquement à l’Institut d’Etudes Avancées (IEA), sur le campus de Neuville.

« Nous faisons connaissance avec nos hôtes en leur offrant un café et des cadeaux à l’effigie de l’IEA… et nous réglons aussi les formalités administratives », nous dit Ratana Pok, chargée de l’accueil.
Arnaud Lefranc, le directeur de l’IEA, invite alors les professeurs en provenance du monde entier à s’installer dans bureaux à de la maison internationale de la recherche (MIR).

Stefano Lepri, professeur de physique en provenance de Florence (Italie), est arrivé il y a quelques jours et nous dit que la place est confortable. « Je passe mes journées à la MIR, l’environnement est très agréable et propice à l’avancée de mes travaux ». Stefano Lepri a été invité pour une durée d’un mois par Alessandro Torcini, enseignant-chercheur rattaché au laboratoire Physique théorique et modélisation. « Je le connais bien, nous avons travaillé ensemble pendant de longues années en Italie ». Aujourd’hui, ils se retrouvent pour étudier le concept de complexité appliqué aux flux d’énergie.

Cette invitation offre à notre professeur italien l’opportunité d’échanger avec des doctorants et des chercheurs de la COMUE et plus largement de l’ensemble de la région parisienne. Le 26 mars dernier, il donnait une conférence à la MIR devant des physiciens et des mathématiciens. « Je suis content de passer un mois à Cergy-Pontoise, je découvre un nouvel endroit, une nouvelle façon de travailler. Le système de la recherche en France est très bon, en tout cas meilleur qu’en Italie ». La journée de travail terminée, il reprend le RER en direction de Paris où il a trouvé une location douillette. La question de l’hébergement à la MIR sera bientôt résolue, glisse Karine Gambier-Leroy, secrétaire générale de l’IEA. « Nous avons pris du retard, mais nous avons bon espoir que les dix-huit appartements, du studio au F4, soient bientôt aménagés ».

Des invités « chouchoutés »

Bertrand Tchantcho a pour sa part préféré l’habitude se loger dans un appartement près du site des Chênes. Pour organiser son séjour, ce professeur Camerounais demande l’appui de Fanny Peltre du réseau « Acc&s Paris Ile-de-France » dédié à l’accueil des chercheurs internationaux. « L’accompagnement est très efficace, » Cet économiste et mathématicien est chercheur associé au laboratoire Thema depuis quatre ans. Son séjour de recherche lui permet de mener à bien des travaux avec Mathieu Martin, professeur d’économie à l’UCP.
« J’apprécie mes séjours au laboratoire Thema car j’ai beaucoup d’interactions avec des universitaires qui évoluent dans mon champ de recherche ».
Durant les trois semaines passées à Cergy-Pontoise, Bertrand Tchantcho a également proposé une conférence sur la « théorie de la rationalité dans un jeu séquentiel ».
« Ma présence ici permet d’établir une passerelle entre l’université de Cergy-Pontoise et celle de Yaoundé. Ces liens privilégiés ont déjà permis à deux étudiants Camerounais de venir étudier au laboratoire Thema ».

A l’accueil de la MIR, Ratana Pok prépare déjà la venue de nouveaux chercheurs.
« Les prochains arrivent en provenance de Singapour, puis nous recevrons des chercheurs en provenance de Russie, du Canada et de Grèce le mois prochain. Nous sommes toujours ravis de les voir car nous correspondons depuis des mois par mail avec eux pour préparer les séjours ».